RORY GALLAGHER, Un génie éclair

Les signatures de RORY GALLAGHER

Laissez-vous tenter par la Rory Gallagher Signature Stratocaster !

On ne peut tout de même pas parler de guitaristes de légende, sans évoquer le grand Rory Gallagher ! Ce multi-intrumentste influence toujours les plus grands, de Brian May à The Edge en passant par Jimi Hendrix ou encore Slash. Ce prodige laisse une manière très singulière de pratiquer la guitare. Sa façon de jouer comme si un guitariste rythmique est derrière lui démontre son talent à elle seule. Rory Gallagher ce n'est pas un simple gratteux, c'en est deux à la fois !

Suivez Sounds-Finder vous expliquer la carrière trop vite vécue de ce pur génie.

Eclosion d'un génie

William Rory Gallagher nait le 2 mars 1948 en Irlande. Il découvre le jazz et le blues dans les émissions radio de l’US Navy. On dit qu'il obtient sa première guitare plastique à 2 ans, sa première en bois à 5 ans (qui serait un ukulélé) suivie de sa première électrique, une Rosati à 12 ans.

Il s’entraine seul pendant des heures sur cet instrument qu’il maitrise avant ses 10 ans. Rory donne ses premiers concerts à 10ans aux fêtes de collèges, paroisses et foyers de personnes âgées locaux. Il écoute Elvis Presley, Eddie Cochran, Buddy Holly, Chuck Berry et Roy Rogers. Mais, sa plus grande influence est Muddy Waters grâce auquel il reprend le Delta Blues. A 12 ans, il remporte un concours et s’achète première guitare électrique.

Le talent n'attend pas le nombre des années

Rory joue de plusieurs instruements tels que la guitare, la basse, la mandoline, la guitare slide, le sitar, le saxophone et l'harmonica. Il est également compositeur et producteur de blues rock.

En 1963, il achète sa Stratocaster 1961 pour 100 livres, à 15 ans. Il intègre le groupe Fontana Show Band. Il joue alors divers styles de musique dont du rock n’roll. Mais son collège religieux le refuse. Donc, il part dans une nouvelle école, laïque, qui accepte ses retards pour suivre le groupe.

Avec l'arrivée de la nouvelle vague rock en Angleterre (les Rolling Stones, Yardbirds, Beatles et autres) le groupe change d’orientation et se rebaptise The Impact. Rory abandonne école. Ils obtiennent un concert en Espagne et des petits en Allemagne mais pas avec la formation complète. Gallagher comprend alors qu'il préfère le trio et trouve Norman Damery pour la batterie et Eric Kittringgham pour la basse et forme Taste.

La renommée avec Taste

Rory et le groupe assurent les premières parties de Cream, Fleetwood Mac et John Mayall entre autres. Ensemble, ils enregistrent des albums studio : « Taste » et « On The Boards ». Sortent également deux live à Montreux et sur l’île de Wight.

Le groupe se sépare en 1970. Gallagher commnce alors sa carrière solo en 71. Il joue avec Gerry McAvoy à la basse et Wilgar Campbell à la batterie. Leur premier album « Rory Gallagher » sort en 1971 suivi de « Deuce ». « Live In Europe » parait l'année suivante. Cependant, la phobie de l’avion de Wilgar le contraint à quitter le groupe. Il est remplacé par Rod de ‘Ath et arrive aux claviers Lou Martin.

Gallagher présente ses chorus avec une rythmique sous-jacente, donc, lorsqu’il est en solo, il donne l'impression qu’un autre guitariste rythmique joue derrière lui. On peut citer comme successeurs dans cette technique Angus Young, Stevie Ray Vaughan ou Tommy Emmanuel.

Une carrière solo éreintante

Les albums suivants s'enchainent très rapidement. Ainsi, « Blueprint » sort en 73 suivi de « Tattoo » la même année qui connaissent un grand succès en Europe. En 1976, c'est « Calling Card » qui sort, produit par Roger Glover.

Rory souffre de sa célébrité, l’ambiance change dans le groupe. L'alcool et les calmants l'aident tout en abîmant son corps. Mais, l'album « Jinx » sort quand même en 1982. Il crée son propre label Capo Records et sort album « Defender » en 1987.

En 1990, « Fresh Evidence » sort et le groupe se sépare, McAvoy décidant de partir à ses propres projets. Rory reforme un groupe mais ne sort plus d’album. Dans cette période, il s'essaie au hardrock et augmente systématiquement, à partir de 1978, le volume et la puissance. Mais, il garde toujours son jeu bluesy.

Une fin regrettée par le monde entier

Ses problèmes de santé dus à l’alcool et aux calmants qu'il ingurgite à cause de son aviophobie abîment irrémédiablement son foie. Sans compter son rythme de 200 concerts par an ! Après une longue hospitalisation et un coma, une greffe est tentée et réussie. Mais, cette opération plus le virus dont il est atteint sont trop pour son corps et il meurt à 47 ans, le 14 juin 1995 à Londres.

Plusieurs albums hommage paraissent régulièrement depuis tels que « A blue Day For The Blues » sorti en 1995. Suit « Wheels Within Wheels » en 2003.  Ensuite, c'est « Notes From San Fransisco » qui parait en 2011 avec inclut, « Torch », l’album annulé par Rory. En 2019, enfin, sort le coffret « Blues » contenant des duos avec Muddy Waters et Albert King, entre autres.

En tout, Rory Gallagher, c'est plus de 30 millions d'albums vendus à travers le monde.

Des pluies d'hommages

Grand influenceur et réel génie de la guitare, Rory se voit gratifier de très nombreuses marques d'hommage. Ainsi, le magazine Melody Maker le nomme meilleur musicien de l’année en 1972. Muddy Waters, alors  en enregistrement en Angleterre, dit qu’il aimerait jouer avec Gallagher. Eric Clapton explique que Rory est " l'homme qui l'a ramené au blues ".

Jimmy Page, quant à lui, déclare : « La mort de Rory m'a vraiment touché. Je l'ai apprise juste avant de monter sur scène, et elle a miné la soirée. Je ne peux pas dire que je l'ai bien connu, mais je me rappelle l'avoir rencontré une fois dans nos bureaux, et nous avons parlé une bonne heure. C'était un si gentil type et un grand guitariste ».

Lors d'une interview de Jimi Hendrix, à la question : « Qu'est-ce que ça vous fait d'être le meilleur guitariste du monde ? », il répond : « Je ne sais pas, demandez à Rory Gallagher ». Slash partage un grand souvenir en disant : « Jouer sur scène à Los Angeles avec lui me fit l'un des plus grands frissons de ma vie ».

The Edge pense que Rory est « Un bel homme et un incroyable guitariste. C'était un homme très sensible et un grand musicien ».

Brian May raconte: " [...] je dois mon son à Rory Gallagher. ". Et, ce son consiste en un amplificateur d'aigus Dallas Rangemaster combiné à un amplificateur Vox AC30.

En 2010, Gallagher est classé n ° 42 sur la liste Gibson de leurs 50 meilleurs guitaristes de tous les temps. Il est également classé 57° sur la liste du magazine Rolling Stone des 100 plus grands guitaristes de tous les temps.

Dans sa ville natale, un cinéma porte son nom, un musée lui est consacré et une statue grandeur nature y est érigée. Chaque année se déroule le Rory Gallagher International Tribute Festival. A Dublin, une rue est à son nom avec une Fender accrochée sous la plaque. A Cork, c'est la bibliothèque qui porte son nom en plus d'une place avec un mémorial. Même en France, à Ris-Orangis, une rue porte son nom.

Voyons à présent sur quel matos jouait de prodige...

Les guitares de RORY GALLAGHER

Rory Gallagher, c’est avant tout sa Fender Stratocaster série 1961 sunburst très usée. Son son si particulier vient de son micro défectueux. Mais, on dit souvent, et son frère, Dónal, en premier, que c’est aussi à cause de son usure non habituelle du fait de la sueur de Rory déjà malade. Ainsi, il explique que, en raison de son groupe sanguin rare, la sueur de Gallagher était anormalement acide, ce qui fait vieillir prématurément la peinture de l’instrument.

La quasi-totalité de la finition de cet instrument est abîmée au fil du temps, et, bien qu’il ait pris soin de garder la guitare en état de jouer, Gallagher ne l’a jamais fait restaurer, déclarant « moins de peinture ou de vernis sur une guitare, acoustique ou électrique, c’est le mieux. Le bois respire plus ».

En 2015, Fender a produit la Rory Gallagher Signature Stratocaster.

Gallagher joue sur plusieurs instruments durant sa courte carrière et notamment sur de nombreuse guitares acoustiques.

On lui connait l’utilisation de :

– Une Patrick Eggle JS Berlin Legend sur mesure vendue 42 000 $ en 2014,

– une Burns Bison spéciale Bottleneck,

– une Telecaster 67 pour le jeu au bottleneck

– et une guitare à résonateur type Dobro.

Les amplis de RORY GALLAGHER

Les amplis différents de Rory changent au gré de ses styles, différents également suivant les périodes.

Il est un grand fan de l’ampli Vox AC30 au début de sa carrière.

Ensuite, Gallagher passe au Marshall Jmp 2203 dans les années 80 avant de revenir au Vox AC30.

On sait également que Rory joue avec un Fender Bassman Tweed 1954.

Pour compenser le manque relatif de puissance sur scène, il relierait plusieurs amplis combos différents entre eux.

Dans sa période hard, Gallagher se sert d’ampli Ampeg VT40 et VT22 et de combo Marshall.

On lui connait aussi l’utilisation d’ampli Stramp 2100a et PCL Vintage Amp.

Les effets de RORY GALLAGHER

Gallagher joue avec plusieurs effets dont :

– le Trebble Booster en permanence dans le canal normal du Vox,

– le Tube Screamer d’Ibanez,

– plusieurs effets de Boss dont un Flanger

– et, il est à noter que Rory est un des premiers à jouer avec l’unités d’effets tout-en-un Boss ME-5.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.