NELS CLINE, le mathématicien de la guitare

Les signatures de NELS CLINE

Nels Cline a sa pédale signature, la GOO ToneConcepts
Pour avoir le son de Nels Cline, munissez-vous de la pédale GOO ToneConcepts !

Les guitares de NELS CLINE

Alors là, pour vous indiquer tous les instruments de Nels Cline, il nous faudrait plusieurs vies à nous pour les comptabiliser et à vous pour les lire !

Voici cependant une petite sélection du matériel de ce fou furieux de la musique parce que NON, il ne joue pas QUE sur Fender ! Il dit même : « Je ne connais rien aux guitares, croyez-moi !« ….Vous le croyez, vous ? Nous, on en doute quand même…

Commençons par les « non-Fender ». Cline joue sur :

– une Gibson ES-335. Il y a une époque où il est « un gars intransigeant des Gibson », sous l’influence de Dickey Betts, Neil Young, Paul Kossoff et Duane Allman. Il explique : « J’allais jouer une Les Paul en enfer ou en haute mer ». Malheureusement, son attente n’a pas rencontré la réalité où le poids insupportable de l’instrument lui fait dire : « C’est juste une guitare horrible ». Horrible, mais qu’il garde toujours.

– une Eko 500 années 60

– une Moog Lap Steel

– une Lap Steel Dobro années 30

– une Collings LT360-M

– une D’Angelico

– une Vieille Dobro

– un Sitar

– une Gibson Barney Kessel 60

Il possède également une Fender Jaguar 1966 mais il se rend finalement compte qu’elle « ne secouait pas assez fort » avec sa petite échelle et ses micros brillants. L’espoir de plus de basses et d’une sensation plus serrée le conduit directement à la Jazzmaster. « J’ai réalisé que la longueur de corde supplémentaire me donnerait cette tension même si je perdrais le ré aigu [les Jaguars ont 22 frettes, les Jazzmasters 21], et ces micros ont juste du bœuf. »

Ainsi, il obtient une Jazzmaster de 59 et une FenderJaguar 62.

Pour Nels, les guitares acoustiques ont plus de personnalité que leurs cousines électriques. Comme elles sont sans besoin d’effets ni d’amplification, elles sont jugées selon leurs propres mérites.

Dans cette catégorie, on peut citer :

– la J-200 ’62,

– la 52 Martin 00-17,

– la 78 Taylor 12 cordes,

– la Florentine Kay Kraft,

– le National Resonator de 1937,

– et l’Harmony Sovereign années 40.

Les amplis de NELS CLINE

Nels Cline n’est pas un grand fan des amplis, il explique d’ailleurs: « Quand j’ai finalement joué sur un ampli qui n’avait pas trop d’aigus, j’ai réalisé que c’était ce que je voulais ». Ainsi, nous lui connaissons l’utilisation des :

ZT Lunchbox Club,

Moseley 21 w

– et du Schroeder DB7 ( SA9).

Les effets de NELS CLINE

Évidemment, comme pour ses guitares, il est impossible de lister TOUS les effets utilisés par Cline. En voici, encore une fois, une sélection :

– la Klon Centaure,

– la ZVex Fuzz Factory,

– la Electro-Harmonix 16 Second Delay,

– la Seymour Duncan 805,

– la JHS Muffuletta,

– la Boss Vibrato,

– et la Whammy WH-1.

A noter qu’il existe une pédale signature : la GOO ToneConcepts.  Selon Nels, c’est quelque chose « comme un vieux Marshall Guv’nor, mais avec plus de gain » ainsi que des boutons phosphorescents et un look particulier.

Pour l'équipe de Sounds-Finder, il n'a pas été simple de vous raconter la vie de ce grand guitariste car ce sont surtout ses nombreux albums, collaborations et lives dont parlent les critiques, biographes, journalistes et autres fans. Son parcours est donc plus court en texte que l'énumération de son matériel...

Une vie de musique...

Nels Courtney Cline nait le 4 janvier 1956 à Los Angeles. Il commence la guitare à 12 ans quand son frère, lui, apprend la batterie. Dans les années 80, il joue du jazz avec son frère Alex. Ensuite, tous les deux diplômés du lycée universitaire, ils développent leur jeu ensemble en formant le groupe Homogenized Goo.

Nels explique que l’écoute d’un enregistrement de Jimi Hendrix, « Manic Depression », est décisif dans sa décision d’être guitariste. Tout comme le solo de Jeff Beck dans les Yardbirds « Happening Ten Years Time Ago », George Harrison avec « Strawberry Fields Forever » ainsi que les Birds.

Concernant Hendrix d'ailleurs, Cline explique : "Je pensais qu'il était un magicien, vous savez, chamaniste, et que ce serait en fait irrespectueux et stupide de ma part de penser que je pourrais même m'en approcher".

Quant à son jeu, il en parle en ces termes : "J'ai adoré le psychédélisme – les trucs de guitare inversée, les drones de type indien, la distorsion et le larsen. Tout cela a créé un sens du mystère et de la magie du son qui a peut-être préparé le terrain pour que je ne joue pas simplement du rock droit toute ma vie".

...qui n'en finit pas et tant mieux !

Nels joue sur plus de 200 albums dont 30 en leader dans différents styles tels que le jazz, la pop, le rock, la country et la musique expérimentale. Pour cela, il travaille avec des musiciens du punk ou du rock alternatif comme Carla Bozulich, Mike Watt et Thurston Moore.

Il fait la une de Guitar Player, et, réputé pour son talent grandiose, il est le guitariste invité dans le groupe Yoko Ono Plastic Band pour leur tournée en 2010.

Cline est un membre actif du groupe Wilco depuis 2004.

Rolling Stone le classe 82° des 100 meilleurs guitaristes de tous les temps et dans les 20 nouveaux dieux de la guitare.

Concernant ses idées personnelles, Cline déclare : "Je ne suis pas un politicien mais je suis très préoccupé par la concentration de plus en plus de richesses parmi de moins en moins de gens. Le pourcentage devient de plus en plus petit et c'est mauvais pour la société. Et je pense aussi que tout le monde, à moins qu'il ne soit en quelque sorte sous-humain, veut une bonne dose pour tout le monde. Je pense que tout le monde veut avoir la sécurité pour eux-mêmes et leurs familles. Et je pense qu'une vraie société devrait fournir cela. Que puis-je dire ? Je suppose que je suis socialiste".

Retrouvez ses derniers albums sur son site : https://translate.google.com/translate?hl=fr&sl=en&u=https://www.nelscline.com/&prev=search&pto=aue.

Le son en vidéos de NELS CLINE

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.