WILLIE NELSON, Pionnier de l'Outlaw Country

Les signatures de WILLIE NELSON

WN Signature Martin N-20
Si vous voulez le son de Willie Nelson, il vous faut un chapeau et des bottes adéquats, certes, mais surtout la Willie Nelson Limited Edition N-20WN !!

Les guitares de WILLIE NELSON

Au début de sa carrière, Nelson se fait prêter des guitares par sa maison de disques. Il joue ensuite sur des Fender ( Telecaster, Jaguar et Jazzmaster ).

En 1969, l’entreprise Baldwin donne un ampli à Nelson et une guitare 800C avec micro Prismatone. Cette guitare est abîmée pendant un concert, Willie l’amène donc à réparer chez Shot Jackson qui lui offre une Martin N-20 en palissandre. Il la fait modifier afin de pouvoir l’amplifier, ce qui devient son son signature. C’est cet instrument qu’il nomme « Trigger ».

Au fil du temps, un énorme trou apparait sous la rosace et les frettes sont très abimées. la table d’harmonie est parsemée de signatures de proches de Nelson. De 1991 à 1993, Trigger reste cachée par la fille de Willie par crainte d’être enlevée par l’IRS.

En 2015, Rolling Stone Films a présenté un documentaire, « Mastering the Craft: Trigger » , qui décrit l’histoire de cette guitare. Le film présente des interviews de Nelson, de son biographe Joe Nick Patoski, de l’harmoniciste Mickey Raphael et du chanteur Jerry Jeff Walker.

En raison de l’impact de Trigger dans l’industrie de la musique, Martin Guitars a produit le Willie Nelson Limited Edition N-20WN.

Willie Nelson explique l’influence de sa guitare par Trigger en disant : « L’un des secrets de mon son est presque impossible à expliquer. Ma vieille guitare Martin, Trigger, a le meilleur son que j’aie jamais entendu d’une guitare. … Si je prenais la meilleure guitare de cette année et essayais de jouer mes solos exactement comme vous les avez entendus à la radio ou même à l’émission d’hier soir, je être toujours une copie de moi-même et nous finirions tous par nous ennuyer. Mais si je joue d’un instrument qui fait maintenant partie de moi et que je le fais selon ce qui me convient le mieux … je serai toujours un original« 

Les amplis de WILLIE NELSON

On ne sait que très peu de choses sur ses amplis, mais on a trouvé des images d’ampli Baldwin C1.

On connait son visage, on connait ses tubes, la country lui doit énormément... Mais qui est ce personnage si particulier ? Un virtuose de la composition et de la guitare, un pionnier de la Outlaw Country... Vous l'avez deviné, il s'agit ici de Willie Nelson ! Maintenant que vous avez examiné son matériel, découvrez avec Sounds-Finder quel est le parcours de ce touche-à-tout de la musique.

Une enfance dans la musique

Willie Nelson nait le 30 avril 1933 à Abbott, au Texas. Sa mère quitte le domicile familial très tôt et, après son remariage, son père le laisse avec sa soeur aux bons soins de ses grands-parents. Il apprend musique dès l'enfance grâce à son grand-père qui lui offre une guitare à 6 ans et lui apprend quelques accords. Willie chante également des gospels à l’église.

Influencé par Hank Williams, Louis Armstrong et Django Reinhardt entre autres, il écrit sa première chanson à 7 ans et forme son premier groupe à 10 ans. Il commence alors à jouer dans des orchestres de polka locaux.

Diplômé du lycée, Willie intègre l'U.S. Air Force en 1950. Il s’inscrit à l’université mais le succès naissant qu’il rencontre le fait renoncer. Il travaille alors comme DJ pour des radios du Texas et est chanteur dans des honky-tonks dès ses 13 ans.

Et l'aventure commence !

Il déménage à Vancouver (Canada) et y tient les mêmes jobs qu'auparavant. En 1958, Willie s’installe à Houston, chante à l’Esquire Ballroom en travaillant toujours comme  DJ. Il continue d'écrire ses chansons qui seront ses futurs succès.

Deux ans plus tard, il s’installe à Nashville, compose pour beaucoup d’artistes dont Roy Orbison et Faron Young, enregistre ses morceaux grâce à un contrat d’édition et joue de la basse avec les Cherokee Cowboys.

En 1962, Willie sort son premier album. Il connait dès lors une décennie pleine de succès, puisque sur demande de Chet Atkins, en 1964, il change de maison de disque pour RCA Victor et signe son premier gros contrat.

Les années fastes

Willie Nelson retourne au Texas en 1970 et continue d’enregistrer. Mais, ses récents échecs commerciaux, son divorce et l’incendie de son ranch lui font déclarer qu’il prend sa retraite. Mais, dès 1973, il s’investit dans le mouvement Outlaw Country (il s'agit d'un sous-genre de la country, développé à la fin des années 60 contre les restrictions conservatrices du son de Nashville). Dès lors le succès revient avec l'album « Red Headed Stranger » en 1975 qui passe rapidement disque d’or.

Willie publie 4 albums suivants dans la décennie.

Au milieu années 80, il crée toujours des albums à succès. Il participe au super groupe The Highwaymen avec Johnny Cash, Waylon Jennings et Kris Kristofferson. Leur album est classé en platine et ils font ensuite une tournée mondiale.

En 1982, son album « Panco & Lefty » remporte les Grammy Award de la chanson de l’année, de la meilleure chanson country et de la meilleure performance vocale country masculine.

En 1985, Nelson sort « Half Nelson » qui est une compilation de duos avec Ray Charles, Santana et Neil Young entre autres.

Des problèmes d'argent entrainant de grandes créations

En 1990, les actifs de Willie sont saisis par l’Internal Revenue Service. Il sort alors « The IRS Tapes : Who’ll Buy My Memories ? » en 1992 qui l’aide à effacer sa dette. L'année suivante, il est intrônisé au Country Music Hall Of Fame.

Cette décennie, pleine de tournées et d’albums, apporte des critiques positives et parfois mitigées. Willie explore des genres nouveaux dont le reggae, le jazz, la folk et le blues.

En 2004, il joue sur l’album des Toots And The Maytals qui remporte le Grammy Award du meilleur album reggae. L'année suivante, il sort son propre album de reggae « Countryman ».

Willie Nelson est très impliqué dans l’activisme pour l’utilisation des bio carburants et la légalisation de la marijuana. Ainsi, en 2020, il organise une série de concerts caritatifs en virtuel (pour cause de confinement) pour les personnes qui ont subi des pertes financières et d’autres pour les personnes reconnues coupables de faits liés au cannabis.

Des récompenses à gogo

La National Academy of Recording Arts and Sciences (NARAS) a décerné à Nelson un Lifetime Achievement Award en 2000. En 2002, Nelson est nommé Président Honoraire du Conseil Consultatif du Texas Music Project, un organisme de bienfaisance musicale.

En 2018, les concerts Farm Aid débutés en 1985 par Nelson, John Mellencamp et Neil Young ont collecté plus de 53 millions de dollars au profit de l'agriculture familiale aux États-Unis.

En 2012, Willie est le premier récipiendaire du prix Willie Nelson Lifetime Achievement Award de l'AMC. En novembre 2015, il devient le premier artiste country à recevoir le prix Gershwin de la Bibliothèque du Congrès pour la chanson populaire. En février 2016, il sort "Summertime: Willie Nelson Sings Gershwin". Cet album de standards remporte le Grammy du meilleur album vocal pop traditionnel.

Jusqu'aujourd'hui, Willie Nelson a publié 70 albums dont «That’s Life », en 2021, qui contient des reprises de Sinatra.

Il est à noter que Nelson a fait plusieurs fois l'acteur dans sa vie dans 23 films, dont « Le Cavalier Electrique » en 1979.

Le son en vidéos de WILLIE NELSON

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.