MIKE CAMPBELL, le son de Tom Petty et des Fleetwood Mac !

Les signatures de MIKE CAMPBELL

Les guitares de MIKE CAMPBELL

Mike Campbell ne compte pas moins de 20 guitares pour sa base régulière.

Parmi et en plus d’ elles, on note les :

SG Gibson STD,

Duesenberg Alliance Mike Campbell I,

Telecaster 1959 B-Bender,

Rickenbacker 360/12,

Rickenbacker 1967375,

ainsi que les :

– « Little Ricky », une mandoline de style Rickenbacker avec une barre Whammy

Fender Custom Shop Tele avec un B-Bender,

Gretsch 6186 Clipper réglée en Open-G

Les amplis de MIKE CAMPBELL

Mick Campbell utilise toujours des petits amplis vintage, pas d’ampli à haute puissance. Il s’explique sur ce sujet : « Nous sommes arrivés à un point où nous avons réalisé que nous pouvons obtenir un meilleur son si nous gardons le niveau général de la scène plus calme. Donc, ce que j’ai utilisé lors des deux dernières tournées, c’est juste un Fender Princeton positionné devant la scène et face à moi. Derrière moi, j’ai un Fender Deluxe et mon vieux Vox AC30 qui sont tournés vers l’extérieur du côté de la scène. Je «ressens» ces amplis plus que j’entends trois amplis dans la maison et les mixe à sa discrétion. La plupart du temps, ce que j’entends sur scène, c’est le Princeton ».

Voici donc une petite liste de ses amplis :

Fender Princeton 1963,

Fender Deluxe 1954,

Fender Excelsior Pawn Shop,

Fender Wide Panel Tweed Deluxe Amp 5C3,

mais il joue aussi sur :

– Combo guitare Vox AC30,

Vox Super Beatle

– et Ampeg Rocke

Les effets de MIKE CAMPBELL

Concernant ses effets, ils sont nombreux dans son pedalboard, retrouvez ici les principaux :

Boss RC-30,

Tuner Boss TU-2,

Digitech Whammy II,

Modélisateur de delay DL4 Line 6,

Way Huge Camel Toe Triple Overdrive,

 

Il est celui qui a co-écrit les grands succès de Tom Petty and The Heartbreakers, dont « Refugee », « Her Comes My Girl », « You Got Lucky » et « Runnin ‘Down A Dream ». Il est celui qui joue avec tous les plus grands, tels que Don Henley, Aretha Franklin, Johnny Cash, Roy Orbison, les Fleetwood Mac, Tracy Chapman, George Harrison, Joe Cocker et Bob Dylan entre autres. Il est celui qui est 79° des 100 meilleurs guitaristes d’après Rolling Stone en 2011. Il est Mike Campbell, simplement.

Le succès, rapidement

Michael Wayne Campbell nait le 1 février 1950 à Panama City en Floride. A 16 ans, il obtient sa première guitare de sa mère qui lui achète une Harmony acoustique. Sa première électrique est une Guyatone mais il joue alors sur la SG d’un ami et c’est pour lui une révélation. Il monte son premier groupe, Dead Or Alive, qui est rapidement dissout.

Mick est influencé par : The Byrds, Bob Dylan, Scotty Moore, Jerry Garcia, Carl Wilson, Keith Richards, Brian Jones, Jimmy Page, Mick Taylor et Neil Young.

La rencontre qui fait tout

Campbell rencontre Tom Petty par l’entremise de son colocataire, Randall Marsh en 1975. Il passe l'audition avec « Johnny B. Goode » et Tom est impressionné. Il intègre alors le groupe Mudcrutch de Petty. Il sortent un single mais ce dernier se vend mal. (Ce groupe est reformé en 2008). Le groupe change de line-up et de nom.

Ainsi, en 1976, Mick rejoint Tom Petty And The Heartbreakers avec Benmont Tench, Ron Blair et Stan Lynch.

Concernant son jeu, Guitar World dit : « Il est un joueur hautement mélodique, utilisant souvent deux ou trois cordes à la fois au lieu de l'approche plus conventionnelle d'une à la fois. Comme Tench, il a été fortement impliqué dans la construction des arrangements pour les airs des Heartbreakers. Et aussi comme Tench, il préfère la brutalité au polissage en studio et sur scène. ».

Du travail, toujours

Campbell produit les 9 albums des Heartbreakers et 3 de Tom Petty en solo. Il collabore et enregistre avec ce dernier pendant près de 50 ans, jusqu’à sa mort, en 2017. A ce sujet, Mike explique : "Perdre Tom m’a presque détruit. Ce fut un choc terrible. Je pensais qu’on jouerait ensemble pour l’éternité. Pendant un moment, j’ai eu du mal à m’imaginer rejouer avec mon groupe, et encore moins un groupe dont je suis le frontman. Tom a toujours été mon repère. Mais tout ce que j’ai fait depuis sa mort, y compris ce disque avec les Dirty Knobs, est dans l’optique de rendre hommage à tout ce que nous avons fait ensemble".

Il est intronisé au Rock And Roll Hall Of Fame en 2002. En 2004, Campbell enregistre le solo guitare de « Los Angeles Is Burning » du groupe punk Bad Religion et recommence en 2010 avec celui de « Cyanide ». En 2009, il joue de la mandoline et de la guitare pour Dylan, sur l'album « Together Through Life ».

Et la suite ?

Grande nouvelle, en 2018, les Fleetwood Mac annoncent qu'il rejoint leur formation pour leur prochaine tournée mondiale !

Mick a un groupe en parallèle à Tom Petty and The Heartbreakers depuis plus de 15 ans, The Dirty Knobs. D'ailleurs leur premier album sort le 20 novembre 2020, « Wreckless Abandon ». La formation comprend : Jason Sinay à la guitare et au chant, Lance Morrison à la basse et Matt Lang à la batterie.

Le son en vidéos de MIKE CAMPBELL

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.