BUDDY HOLLY, le pionnier du Rock N' Roll

Les signatures de BUDDY HOLLY

Les guitares de BUDDY HOLLY

Buddy Holly est connu pour jouer principalement sur des Fender Stratocaster.

Sa première strat, devenue sa signature, est achetée pour 249$. C’est un modèle de 1954, volé en 1957.

De fait, il en rachète une autre de 57. Il s’agit d’un modèle sunburst, avec un manche en érable, une usure prononcée des caches des micros.

Il en possède 4 ou 5 tout au long de sa carrière.

Buddy possède également une signature Gibson J-45 Buddy Holly ainsi qu’une Fender Custom Shop Buddy Holly 1955 Stratocaster.

Les amplis de BUDDY HOLLY

Concernant ses amplis, on le voit avec des Fender Bassman Tweed et, il est à noter qu’il existe un Buddy Holly’s Magnatone 280.

Les effets de BUDDY HOLLY

Les effets n’étant pas aussi nombreux qu’aujourd’hui et les connaissances sur les pedalboards des stars aussi exposés, on sait seulement qu’il joue avec des Overdub et des réverbérations. Bien sur, si vous en savez plus que nous, exprimez-vous ! 😉

Ce grand personnage est définit comme l’artiste qui a créé les bases de la gamme traditionnelle du rock n’ roll à deux guitares, une basse et une batterie. Ce virtuose maitrise la composition, la guitare, la mandoline, le violon et le chant. Il inspire les plus grands depuis plus de 70 ans. Buddy Holly fait partie de ces comètes pleines de talent, disparues beaucoup trop tôt, mais inoubliable de tous.

La voie d'une étoile

Charles Hardin Holley nait le 7 septembre 1936 à Lubbock, au Texas. Sa famille est musicienne. Buddy joue de la guitare et chante avec ses frères et sœurs. Il accompagne également sa famille au violon. A la fin de la 2° guerre mondiale, son frère rentree avec une guitare. A 11 ans, Buddy étudie le solfège et le piano pendant 9 mois puis continue seul. Il commence la guitare avec un instrument en acier mais en obtient finalement une comme celle de son frère.

Il est influencé par les gospels, la country et le Rythme & Blues mais aussi Hank Williams, Jimmie Rodgers, Hank Snow, Bob Wills et The Carter Family.

Des débuts très prometteurs

En 1949, Buddy forme un duo avec un ami, Bob Montgomery, Buddy And Bob. Ils jouent ensemble jusqu’en 1953, où ils enregistrent « Footprints In The Snow » de Bill Monroe ainsi qu'un instrumental. En 1952, ils gagnent un concours de jeunes talents et passent à la télé. Parallèlement à ces activités, ils animent des petites soirées locales.

En 1954, un bassiste arrive et ils tournent régulièrement au Texas. L'année suivante, ils font les premières parties d’Elvis Presley. Un an plus tard, le groupe compte Buddy, Bob Montgomery, Don Guess à la basse et Jerry Allison à la batterie.

Holly est fan d’Elvis Presley et le suit dans ses évolutions pour ses propres créations, ainsi certains morceaux ne comportent pas de batterie, comme ceux de son idole.

Une carrière lancée très rapidement

Remarqué par Decca, Buddy enregistre 4 titres à Nashville avec ses amis. En 1956, il enregistre « Rock Around With Olie Vee » et le premier jet de « That’ll Be The Day » mais sa tonalité est trop haute pour Holly qui n’y est pas encore à l’aise.

L'année suivante, il forme un nouveau groupe avec Allison, Larry Welborn à la basse et Nicky Sullivan à la guitare rythmique : les Crickets. Ils enregistrent de nombreuses maquettes au Nouveau-Mexique et Buddy le fait aussi pour d’autres musiciens.

Ensuite, tout s’enchaine pour eux. Notamment les apparitions télé et les tournées ce qui leur permet de côtoyer Eddie Cochran, Chuck Berry, Paul Anka, Fats Domino, etc. et surtout le succès grâce notamment à « Peggy Sue ».

Des tournées, des projets,...

En 1958, Buddy entame une tournée en Australie et au Royaume-Uni avec Paul Anka, Jerry Lee Lewis et Jodie Sands.

Il souhaite alors enregistrer des albums avec Ray Charles et Mahalia Jackson. Il veut travailler dans le cinéma et le théâtre. Cette même année, il réalise sa dernière session à cordes de 4 chansons avec un ensemble de 18 musiciens du NBC Symphony Orchestra.

Buddy entame alors une tournée avec Ritchie Valens et Big Bopper de 11 concerts. C’est un moment très compliqué pour les musiciens, le bus est souvent pris dans la neige et la glace alors qu’ils y dorment et que le chauffage tombe plusieurs fois en panne.

...stoppés dans les étoiles.

Donc, les musiciens regagnent Fargo en avion mais ce dernier s’écrase peu après son décollage. Buddy a 22 ans. Ce jour est surnommé « The Day The Music Died » (« le jour où la musique est morte »), le 3 février 1959.

Buddy Holly influence, entre autres, Elvis Presley, Eric Clapton, Elton John, The Rolling Stones, The Beatles, The Beach Boys et Bob Dylan. Depuis, de nombreux hommages lui sont rendus. Le nom des Beatles viendrait des Crickets, le groupe de Holly. Clapton dit, dans son autobiographie, que la première fois qu'il a vu Holly et sa Fender, il a alors pensé : "Je pensais que j'étais mort et que j'étais allé au paradis ... c'était comme voir un instrument de l'espace et je me suis dit: 'C'est le futur - c'est ce que je veux »".

Des récompenses posthumes...

Pendant sa carrière, Buddy publie un disque avec les Crickets et 3 en solo : « Buddy Holly », « That’ll Be The Day » et « The Buddy Holly Story ». Ses enregistrements non-publiés paraissent de façon posthume.

Il est parmi les premiers à entrer au Rock N’ Roll Hall Of Fame en 1986. Il est 13° dans les 100 plus grands artistes par Rolling Stone. Le Hall Of Fame des auteurs-compositeurs l’intronise en 1986 en expliquant que ses contributions « ont changé le visage du Rock n’ Roll ». En 1997, la National Academy Of Recording Arts And Sciences décerne à Holly le Lifetime Achievement Award. Il est intronisé au Temple de La Renommée de l’Iowa en 2000.

...pour un style particulier

Buddy Holly, c'est aussi un style très singulier, resté dans les mémoires. Son chant, premièrement, est remarquable par son hoquet vocal et son alternance entre sa voix régulière et celle de fausset.

Son jeu de guitare, deuxièmement, est lui percussif, avec des solos singuliers, des arrêts non-conventionnels, des notes pliées et des progressions d’accords de rythme and blues, à la manière de Bo Diddley.

Ses fameuses lunettes apparaissent après un changement de look du groupe initié par les Everly Brothers. Buddy trouve ces fameuses Ray-Ban au Mexique et les ados américains les réclament alors sans cesse. Elles ont été recherchées sur les lieux du crash et sont réapparues à la fonte des neiges, elles se trouvent désormais au Buddy Holly Center de Lubock au Texas.

Le son en vidéos de BUDDY HOLLY

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.