JOE WALSH, Les ailes des Eagles

Joe Walsh, c'est une vie de musique. Des passages toujours très remarqués dans différents groupes et un jeu reconnaissable entre mille. Ce multi-instrumentiste chantant et jouant de la guitare, du clavier, de la clarinette, du hautbois et de la basse est également compositeur.

A ce jour, sa carrière dure depuis plus de 50 ans. C'est un musicien de session extrêmement prolifique. Il est connu grâce à son rythme de jeu innovant et ses riffs de guitare créatifs.

Naissance d'un passionné de musique

Joseph Fidler Walsh nait le 20 novembre 1947 à Wichita dans le Kansas. Sa mère est pianiste et son père décédé. Il débute dans la musique par le heutbois et la clarinette, mais ces sons sont loin de ceux de ses idoles telles que Ricky Nelson ou James Burton dont il parle en termes très élogieux : "J’ai un profond respect pour ses gars-là car il sont à la base de tout ce que nous avons appris et développé ! ". Il obtient sa première guitare a 10 ans. Avec, il travaille les Ventures. Inspiré par les Beatles, il joue rapidement de la basse dans le groupe les Nomads.

Au milieu des années 60, après l’université, Walsh joue avec plusieurs groupes locauxde l'Ohio avant de rejoindre The Measles jusqu’en 67. En 1968, il intègre le James Gang dont la chanson à succès « Funk # 49 » met en lumière ses talents de guitariste et chanteur. leur premier album « Yer ‘Album » parait en 69. C'est à cette même année que Walsh vend sa guitare Les Paul à Jimmy Page. Leur second album « James Gang Rides Again » sort en 1970 et le suivant "Thirds" en 1971. Insatisfait des limites du groupe, il le quitte.

Plusieurs groupes avant le grand succès

Il forme alors le groupe Barnstorm avec Joe Vitale et Kenny Passarelli. Ils enregistrent ensemble 3 albums dont le premier, éponyme, sort en 72 et rencontre le succès critique mais pas commercial. Inspiré par Townshend, Walsh utilise le synthé ARP Odyssey pour ses effets si particuliers.

En 1973, sort l'album « Joe Walsh » alors que c’est bien le groupe qui le réalise. Cet opus connait une percée commerciale avec "Rocky Mountain Way". Leur dernier album contient des contributions prestigieuses comme les Eagles. L'année suivante, c'est la scission du groupe. Il sort alors son premier album solo, « So What », avec un morceau en hommage à sa fille décédée d'un accident voiture avec les Eagles aux chœurs.

La période Eagles

Walsh les rejoint en 1975 en tant que guitariste et claviériste après départ de Bernie Leadon.  Avec eux, il réalise les albums « Hotel California » en 76 et « The Long Run » en 79 qui connaissent un très grand succès. .

Parallèlement à sa carrière avec le groupe, il continue la sienne en solo. Ainsi, en 1976 sort son album solo live « You Can’t Argue With A Sik Man ». Puis, 2 ans après, « But Seriously, Folks… » avec « Life’s Been Good » qui est son plus grand succès solo.

En 1979 parait la chanson de la B.O. du film "The Warriors" parue sur album des Eagles. En 1980, le groupe se sépare.

Une carrière solo fournie

L'album « You Bought It – You Name It » sort en 1983 mais rencontre peu de succès. En 1984-85, il part faire une tournée australienne avec le groupe des Party Boys. 1987 est l'année de sortie de son dernier album solo des années 80 « Got Any Gum ? » qui est une  déception commerciale.

En 1989 et 1992, Walsh tourne avec le groupe de Ringo Starr, All-Starr Band. Il rejoint également brièvement en 89 le groupe Herbs .

Il enchaine en 1991 avec son 9° opus solo « Ordinary Average Guy », puis « Songs For A Dying Planet » en 1992.

La musique, sans arrêt

En 1993, c'est la reformation des Eagles pour l'album « Common Thread : The Songs Of The Eagles » suivi d'une tournée sur deux ans, c'est un carton. Il alterne concerts et tournées en 1999, 2001, 2008 et 2013. A noter, en 2007, la sortie de l'album « Lond Road Out Of Eden » et leur 5° Grammy Awards en 2008.

En 2012 sort le prodigieux « Analog Man » qui assied sa notoriété. Walsh a publié 12 albums solo, 6 en compil et deux en concert.

Ses hits en solo incluent "Rocky Mountain Way", "Life's been good", "All Night Long", "A Life of Illusion" et "Ordinary Average Guy", ses principales références.

Walsh apparait dans les films : "Zachariah" en 1971 et "The Blues Brothers" en 1980 et dans plusieurs sitcoms. Il réalise aussi 4 chansons pour la B.O. de Robocop.

Walsh admet avoir lutté contre l'alcoolisme et la toxicomanie pendant la majeure partie de sa carrière et est en convalescence depuis 1993. Il explique : "[...] je me suis rappelé qui j’étais. J’ai avoué que j’avais des problèmes et que je devais faire quelque chose à ce sujet. C’était le début de ma guérison de ma dépendance à l’alcool et à la drogue, et de retour en Amérique, cela m'a donné le courage de demander de l'aide".

Une carrière récompensée

En tant que membre des Eagles, il est intronisé au Temple de la Renommée du Rock and Roll en 1998 et au Temple des Groupes Vocaux en 2001.

La Kent State University décerne à Walsh un diplôme honorifique en musique en décembre 2001. En mai 2012, le Berklee College of Music décerne à Joe ainsi qu'à d'autres membres des Eagles, un doctorat honorifique pour leurs réalisations dans le domaine de la musique.

Sa contribution créative à la musique est saluée par plusieurs des meilleurs guitaristes rock, y compris Jimmy Page, qui déclare : « Il a une formidable sensation pour l'instrument. J'adore son style depuis le début de James Gang ». Eric Clapton explique : « Il est l’un des meilleurs guitaristes à avoir fait surface en un certain temps. Je n’écoute pas beaucoup de disques, mais j’écoute les siens ». Le guitariste des Who, Pete Townshend, affirme que "Joe Walsh est un joueur fluide et intelligent. Il n'y en a pas beaucoup des comme ça autour". Joe partage plusieurs fois la scène avec Duane Allman et son groupe, The Allman Brothers.

Le 12 février 2012, Walsh apparait sur scène avec Paul McCartney, Bruce Springsteen et Dave Grohl  au Staples Center de Los Angeles pour clôturer le spectacle des Grammy Awards. Il participe à de nombreux concerts caritatifs.

En 2011, Rolling Stone le classe 54° des 100 plus grands guitaristes de tous les temps. En 1998, un sondage du magazine Guitarist désigne les solos de gratte de "Hotel California" par Joe Walsh et Don Felder comme les meilleurs solos de guitare de tous les temps. Guitar World l’a classé 8° des 100 meilleurs solos de guitare.

A présent, suivez Sounds-Finder vous parler du matos de ce travailleur de la guitare acharné...

Les guitares de JOE WALSH

Joe Walsh en concert c’est pas moins d’une quinzaine de guitares et basses. Nous n’avons pas la prétention de vous présenter tous les instruments de ce joueur grimaçant. Cependant, voici les plus vues :

Walsh voue un véritable culte à la Gibson Les Paul et en possède plusieurs. C’est d’ailleurs une guitare de ce modèle qu’il cède à Jimmy Page, la « Number One », en 1969. Dans cette marque, il possède aussi une Gibson EDS-1275 à double manche.

Joe Walsh n’a pas de marque fétiche. Ainsi, voici quelques-unes de ses Fender :

Il aime jouer avec la Fender Télécaster et c’est d’ailleurs un savant mélange de Les Paul et de Télécaster avec Don Felder que l’on entend dans « Hotel California« .

Cependant, on sait qu’il est aussi fan de la Fender Stratocaster de 1956 et qu’il en utilise plusieurs modèles.

Une Fender Broadcaster de 1953 fait également partie de sa panoplie.

Pour les autres marques, Joe Walsh joue avec :

une Carvin Custom Shop,

– une Gretsch,

– une MusicMan,

– une Takamine

et une Rickenbacker 230 GF avec laquelle il joue en slide.

 

Ces dernières années, Joe Walsh s’éclate avec les guitares Duesenberg, dont il possède un modèle signature comme Ron Wood.

Le corps de cette guitare est creux, avec une ouïe en  » f  » sur sa partie supérieure et pourvu de deux micros Duesenberg. Un double bobinage « Little Toaster » en position chevalet, et un gros simple bobinage « Single Twin«  en position manche. On peut y noter aussi le vibrato typique des guitares Duesenberg et qui s’apparente aux très populaires Bigsby.

Joe joue également la guitare acoustique et la guitare slide. D’ailleurs, c’est son ami, Duane Allman qui lui apprend l’accordage en open E et la simplicité de se faire un excellent bottleneck, comme vous pouvez le constater dans notre article sur le virtuose du slide.

Les amplis de JOE WALSH

On a vu Joe Walsh utiliser un haut-parleur Leslie 122 pour obtenir des sons de guitare tourbillonnants, similaires à ceux d’un orgue.

Mais également un Fender Champ

et un petit ampli Roland Cube 60 avec le haut-parleur déconnecté.

Cependant, il joue aussi avec des amplis Vox AC-30, des Fender Twin, des Roland JC-120, des Marshall, des Dr Z, et bien d’autres encore…

Les effets de JOE WALSH

Joe Walsh est un fou de pédales d’effets. Son pedalboard, néanmoins est une véritable ode à la marque Boss, même s’il se permet queslques infidélités à la célèbre firme.

Ainsi, on lui connait l’utilisation d’overdrive OS-2, d’un DD-3 pour les effets de delay et la Talk-Box MXR.

Le son en vidéos de JOE WALSH

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.