HUBERT SUMLIN, le géant guitariste de Howlin’ Wolf

Ce guitariste et chanteur de blues de Chicago est principalement reconnu comme étant le musicien du grand Howlin’ Wolf. Mais, Sumlin est très connu pour son style faisant ressortir des éclats de notes déchirants et fracassants, ses silences soudains et ses suspensions rythmiques audacieuses. Sounds-Finder vous propose donc de voyager dans la vie de cet artiste incomparable.

Hubert Sumlin nait le 16 novembre 1931 à Greenwood dans le Mississippi. Sa famille compte déjà 12 enfants et rapidement, ils déménagent dans l’Arkansas. Il obtient sa 1° guitare à 7 ans et arrivé à l'adolescence, il joue dans des juke joints et dans des soirées privées.

Au début des années 50, il forme un groupe avec James Cotton. 

La rencontre décisive

En 1954, il est engagé par Howlin’ Wolf. Il le rencontre en se faufilant pendant une des prestations du géant du blues alors qu'il n'a que 10 ans. Il jouera avec Muddy Waters en 1956 mais revient rapidement auprès de Howlin’ Wolf avec qui il reste 26 ans !

Selon Sumlin, Howlin 'Wolf  l'a envoyé voir un professeur de guitare classique au Chicago Conservatory of Music pour apprendre les claviers et les gammes.

Il joue sur l’album « The Howlin’ Wolf album » qui est nommé le 3° plus grand album de guitare de tous les temps en 2004 par le magazine Mojo.

Il influence les groupes contemporains tels que les Rolling Stones, Cream et les Yardbirds. Mais aussi Keith Richards, Robbie Robertson, Stevie Ray Vaughan, Jimmy Page et Jimi Hendrix. Lorsque Howlin’ Wolf vient en Angleterre pour y enregistrer un album avec Clapton, Steve Winwood, Bill Wyman et Charlie Watts. Eric Clapton insiste alors pour que Sumlin y participe, il s’agit de « London Sessions ».

Sumlin joue à l'ancienne, du pouce et de l'index, un enchaînement constant de riffs lapidaires et de phrases volubiles qu'il délie sous le chant. Il laisse tomber les bends lentement avec un énorme vibrato.

Un virage dans une carrière sans faute

La mort de Howlin’ Wolf en 1976 le frappe très durement. Il continue cependant à jouer avec son groupe jusqu’en 1980. Puis il part alors avec le groupe « The Wolfgang ». Enfin, dans les années 90, il part vers une carrière solo et enregistre plusieurs albums.

Son dernier album solo est « About Them Shoes » sorti en 2004, l’année où il subit une ablation pulmonaire. Il joue jusqu’à sa mort avec Jimmie Vaughan et Robert Cray. Quelques jours encore avant son décès, il enregistre un album de Stephen Dale Petit, « Cracking The Code ».

Il décède le 4 décembre 2001 à Wayne, dans le New Jersey d’une insuffisance cardiaque, la guitare à la main.

Mick Jagger et Keith Richards paient les frais de son enterrement en raison de l’influence qu’il a eu sur leur musique.

Une pluie de récompenses

Hubert Sumlin est nommé 43° guitariste de tous les temps par le magazine Rolling Stones

En 2008, il est intronisé au temple de la renommée de la Blues Foundation. Il est également nominé pour 4 Grammy Awards en 1999, 2000, 2006 et 2010. Il remporte plusieurs Blues Music Awards. On lui connait plus de 20 albums.

 

Les guitares de HUBERT SUMLIN, le géant guitariste de Howlin’ Wolf

Sumlin joue avant tout sur des Gibson, notamment la Les Paul et la ES-335.

Les amplis de HUBERT SUMLIN, le géant guitariste de Howlin’ Wolf

Sumlin est fan des amplis Fender

Les effets de HUBERT SUMLIN, le géant guitariste de Howlin’ Wolf

On sait aussi qu’il joue avec une électrique aux micros de marque Bartolini à la fin des années 60.

Le son en vidéos de HUBERT SUMLIN, le géant guitariste de Howlin’ Wolf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.