AL DI MEOLA, Prodige du Jazz et de la World Musique

Les signatures de AL DI MEOLA

L'Ovation ADII5 jouée par Al Di Meola
Voici l'Ovation ADII5 Signature de Al Di Meola
La Felipe Conde signature et Al Di Meola
Felipe Conde Signature Al Di Meola

Les guitares de AL DI MEOLA

La Conde Hermanos et la Felipe Conde Signature Al Di Meola

Provenant d’une célèbre famille de luthiers de Madrid, Al Di Meola l’utilise pour son énorme sustain et la sienne a un pan coupé et plus de 20 ans aujourd’hui. On peut entendre ses cordes en nylon sur les enregistrements de « Worlds Sinfonia » et « Winter Nights« .

L’amitié qui unie Al Di Meola au luthier Felipe Conde a permit de créer cette guitare signature qui s’adapte au jazz, flamenco, comme au style classique. Elle est polyvalente et a une grande flexibilité afin que le joueur puisse s’exprimer au mieux.

La Sigma SDR-28MLE et la guitare acoustique Guild

Ces deux guitares ont été utilisées par Al Di Meola à plusieurs reprises.

L’Ovation Signature ADII5 et laMartin D-18 de 48

L’Ovation Signature avec laquelle Al Di Meola réalise l’album « Cielo e Terra » et la Martin D-18 utilisée également par le prodige.

Les guitares classiques Godin Multiac Jazz et Nylon

Al Di Meola possède deux exemplaires de la Godin, une Jazz et une Nylon, équipées toutes les deux en MIDI.

La Paul Reed Smith (PRS) Prisme Signature et la Gibson Les Paul personnalisée

Al Di Meola joue aussi sur ces guitares personnalisées et possède une seconde Les Paul en ébène traditionnelle.

Les amplis de AL DI MEOLA

Le Mesa Boogie Stiletto Ace Combo et le Mesa Boogie Stiletto Ace

C’est une tête d’ampli de 50 watts et un ampli 50 watts, 2×12 qui est très puissant et basé sur des tubes EL34 qu’utilise fréquemment Al Di Meola.

 

Le Mesa Boogie Mark V

C’est un combo 1×12 de 90 watts.

Le Fuchs Overdrive Suprême Combo

Al Di Meola se sert parfois de ce combo.

Les effets de AL DI MEOLA

Le Roland VG88

Son synthétiseur pour guitare est ce dernier qui modélise les guitares et amplis les plus célèbres de l’histoire et contrôle le Roland GR30. Le sorties de ce synthé sont connectées à une carte Alesis multi-fx 12 canaux.

La MXR Carbon Copy Analog Delay et la MXR CSP101SL Script Phase avec LED

Le Roland VG-88 V-Guitar System (pour guitare acoustique) et l’accordeur à pédales TC Electronics Polytune Noir Mini 2

Al Di Meola, ce guitariste prodige, est reconnu depuis 40 ans comme un virtuose. Et ça, grâce à son dévouement pour la musique qu’il pratique depuis l’enfance et pour ses talents de compositeur de Jazz, World Musique et Jazz Fusion. D'ailleurs, il compte 3 disques d’or et 6 millions d’albums vendus. Al s’est créé un nom en collaborant avec les plus grands. Parmi lesquels Luciano Pavarotti, Dave Matthews, Phil Collins, Steve Winwood, Herbie Hancock, Stevie Wonder et Jimmy Page. Mais aussi Paul Simon, Pino Daniele, Carlos Santana, Wayne Shorter, Steve Vai, Stanley Clarke, Jaco Pastorius et Franck Zappa.

L' histoire d'Al Di Meola

Sounds-Finder vous propose d'étudier maintenant un peu l'histoire de ce maître de la guitare. Al Di Meola nait le 22 juillet 1954 à Jersey City, aux Etats-Unis. Après le Berklee College of Music de Boston en 1974, il remplace Bill Connors au sein du groupe de Chick Coréa. Il enregistre l’album « Romantic Warrior », qui reste dans l’histoire comme un véritable trésor. 1978 le voit tourner au Japon, toujours avec Coréa, Tony William et Bunny Brunel. En 1980, c’est avec Santana qu’il part en tournée. Juste avant de faire celle des Return to Forever. A la sortie de « Touchstone », il retrouve Coréa, Stanley Clarke et Lenny White sur un des morceaux.

Di Meola devient rapidement un influenceur pour de nombreux artistes. Et ce, par sa maîtrise parfaite de la guitare d'abord et de ses compositions toujours plus complexes ensuite. Il s’essaie à la musique latine dans ses albums « Casino » et « Splendido Hotel » entre 1978 et 1980.

L’album « Scenario » montre ses expériences électroniques avec le Jazz en compagnie de Jan Hammer. Il s’accompagne ensuite du premier batteur du Pat Metheny Group afin d’enregistrer l’album « Soaring Through a Dream ». Dans ce dernier, il incorpore des synthétiseurs pour guitare.

Depuis les années 90, son style dévie du Jazz vers la World Music avec certains morceaux très axés tango, révélateur de son admiration pour Astor Piazzola. Les tournées ne s’arrêtent jamais. Al Di Meola termine très fréquemment ses concerts par un jeu hyper énergique de "Race With Devil On Spanish Highway" de l’album « Elegant Gypsy ». C'est toujours ce qui reste le grand moment tant le morceau est complexe à interpréter.

Al Di Meola, maître du Jazz

En plus de ses disques d’or et records de vente d’albums, il gagne 4 fois le prix du Best Jazz Guitarist par le Guitar Player Magazine.

Robert Lynch, historien, écrit sur Al : « Dans l'histoire de la guitare, personne n'a autant contribué à faire avancer l'instrument dans une approche purement technique que M. Di Meola. Son contrôle total des différents styles et des différentes gammes est simplement époustouflant. Je me sens privilégié d'avoir pu étudier son travail durant toutes ces années. »

Al Di Meola explique : « Une chose que j'ai apprise il y a longtemps c’est mon manche, dans toutes les positions ... Vous devez l'apprendre, il n'y a pas d’autre façon de faire. Ainsi, je me déplace si facilement entre les positions maintenant que je n'ai vraiment pas à y penser beaucoup… ».

Le son en vidéos de AL DI MEOLA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.