JONNY GREENWOOD, Le cadet de Radiohead

Jonathan « Jonny » Greenwood est un cas particulier dans l'univers de la musique. Ses récompenses sont à peine calculables tant elles sont nombreuses. Ce touche à tout dans le domaine du son a permis à Radiohead d'exploser dans les années 90 grâce aux innovations sonores qu'il a su apporter. Sounds-Finder vous propose d'apprendre son histoire et celle de son matériel afin de pouvoir dire bientôt, vous aussi : "J'ai résussi à avoir le son de Jonny Greenwood" !!

Une enfance scientifique

Jonny nait le 5 novembre 1971 à Oxford, en Angleterre. Sa famille écoute beaucoup de musiques classique et folk et ses frères et soeurs aînés lui apportent le rock. Petit, il écoute et tente d'enregistrer toutes sortes de bruits, le son étant déjà sa passion. Enfant, il programme des ordinateurs, expérimente les codes des machines et crée des jeux informatiques inutiles (selon lui !), il raconte : "plus je me rapprochais des os nus de l'ordinateur, plus je le trouvais passionnant".

A ses 4 ou 5 ans, on lui offre une flûte à bec qu'il joue encore adulte. Adolescent, il joue de la musique baroque dans des groupes de flûtes à bec. Il monte rapidement son premier groupe appelé Illiterate Hands. Mais, c'est avec son frère, Colin, qu'il monte finalement On A Friday qui deviendra Radiohead.

Radiohead attendait le petit Jonny

En 1991, Jonny débute à peine ses études lorsque EMI fait signer un contrat à son groupe d’alors, On A Friday. Bien qu’il soit le moins avancé au niveau des études de tout le groupe, il les abandonne et dans la foulée change le nom du groupe. Il commence alors à jouer des claviers et de l’harmonica avant de se mettre à la guitare.

Radiohead vend plus de 30 millions d'albums avec une douzaine de réalisations. Les effets et arrangements qu'apporte Jonny donne un son unique au groupe à la renommée mondiale.

Une carrière solo productive

En 2003, il réalise son 1° album solo, « Bodysong » qui est la B.O. du film du même nom.

En 2007, il obtient de Trojan Records l’autorisation de monter une compilation en 2007 de sons de reggae et de dub, « Jonny Greenwood Is The Controller ». Il crée la même année la B.O. du film « There Will Be Blood ». Il collabore avec le groupe Bang On A Can au premier « 2x5 » de musique minimaliste de Steve Reich. Il n'arrête jamais les créations et les collaborations, étant un acharné du travail du son.

Il fait même l'acteur en apparaissant en 2005 dans « Harry Potter » en 2005 et participe en 2012 à « Le Chant Des Ondes ».

Presque autant de récompenses que d'instruments

Compositeur et arrangeur, Jonny Greenwood joue d'une multitude d'instruments, des plus classiques aux plus expérimentaux parmi lesquels on peut citer la guitare, l'orgue, la basse, la batterie, l'alto, le synthétiseur, le piano, les ondes Martenot, le xylophone, l'harmonica, les percussions et la liste ne s'arrête pas là...

En 2014, il explique : "Je suis toujours plus heureux d'essayer de nouveaux instruments - et honnêtement, j'aime jouer, disons, le glockenspiel avec Radiohead autant que je fais de la guitare ... J'aime lutter avec des instruments que je ne peux pas vraiment jouer" et il maitrise toutes les techniques de la MAO bien sûr !

Tout ce travail a été énormément récompensé et l'est encore. Là encore, on ne vous fera pas toute la liste, mais en voici parmi les plus prestigieuses : Radiohead est entré au Rock and Roll Hall Of Fame en 2019, Jonny gagne le Chicago Film Critics Association Awards en 2012 pour la meilleure musique de film avec "The Master", le San Diego Film Critics Society Awards la même année pour le même film, et encore le Washington D.C. Area Film Critics Awards pour la même raison. Puis, suivent le Los Angeles Film Critics Association Awards en 2014 pour la meilleure musique de film avec "Inherent Vice" et le Boston Society of Film Critics Awards pour le même film. Enfin, le magazine Rolling Stone le classe 60° place dans les 100 meilleurs guitaristes de tous les temps.

A présent, voyons un peu sur quoi s'éclate ce génie du son qu'est Jonny Greenwood...

Les guitares de JONNY GREENWOOD

Jonny Greenwood utilise plusieurs Fender Telecaster depuis ses débuts. Parmi ces guitares, les plus fréquemment jouées sont les :

  – Fender Telecaster Plus, achetée en 1990 puis volée en 1995. Greenwood la rachète alors en lui modifiant les micros, le manche et en y ajoutant un switch supplémentaire.

  – Fender Telecaster Tobacco Burst

  – Fender Telecaster Ebony Frost

  – Fender Telecaster American Standard, il l’utilise en guitare de back-up et y ajoute un Kaoss Pad, durant la période après « In Rainbows » (en 2008).

Il joue également avec une Fender Starcaster, sur laquelle il utilise parfois un archet. Il la joue à partir des années 2000, notamment pour les parties de « Pyramid Song ».

Il joue certains morceaux avec une Gibson Les Paul

Et d’autres avec une Rickenbacker 360 Fireglo

Pour les parties acoustiques, il emploit une Martin D35.

Les amplis de JONNY GREENWOOD

Jonny Greenwood utilise différents amplis en fonction de ses avancées dans ses expériences sonores, parmi lesquels :

– Le Fender Eighty-Five pour ses parties de disto

– Le Vox AC30 pour les parties claires

– Le Fender Twin Reverb acquis en 1993, supplanté par une version Silverface laquelle sera volée en 1995.

– Le Fender Champ 5C1, modèle de 1953, utilisé pendant l’enregistrement de In Rainbows.

– Et le Silverface Fender Super Reverb, utilisé en live depuis 2013.

Les effets de JONNY GREENWOOD

Pour obtenir ses sons uniques et reconnaissables entre 1000, Jonny Greenwood utilise une foultitude d’effets, en voici quelsque uns :

  • Le DOD440 Envelope Filter qui est un filtre dynamique. Il est surtout utilisé dans le morceaux au style funk, dont l’effet dépend de l’intensité du jeu sur les cordes de l’instrument. On peut l’entendre durant le break de Lucky, en plus de l’effet de tremolo.
  • Le Mutronics Mutator est la combinaison de plusieurs effets, cet effet permet de moduler le son, et est à l’origine de la texture unique des solos de Paranoid Android. En live, il utilise sa DOD440 présentée plus haut.

Le son en vidéos de JONNY GREENWOOD

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.