DARON MALAKIAN, Portrait des tripes d’un guitariste outrageusement créatif !

Les trois premières notes de "Toxicity" ont été les plus décisives dans les mondes du hard rock métal et punk. Le groupe System Of a Down a comme qui dirait déchiré l’espace-temps pour faire savoir au monde qu’ils étaient dans la place. Et comment qu’ils le sont ! Derrière la plupart des chansons cultes du groupe se cache en fait un guitariste doublé d’un chanteur, parolier et multi-instrumentiste du nom de Daron Malakian.

Leur entrée dans le monde de la musique a été tellement inattendue et décadente qu’il est tout simplement impossible de ne pas nous arrêter sur la carrière du guitariste qui nous entraîne dans leur folle sarabande. Sounds-Finder vous propose de revisiter sans plus attendre les grandes lignes de la montée de cette étoile de la gratte avant de nous arrêter à son arsenal de scène.

Son histoire

Américain d’origine arménienne, Daron Malakian est issu de la ville de Los Angeles. Enfant turbulent et très bagarreur, son jeune âge est plus peuplé de bagarres et de l'univers d'un gang qu'en exploration d'un talent qu’il ne découvre que plus tard. Il fréquente alors la même école américano-arménienne que Serj Tankian et Shavo Odadjian.

Malgré tout, il reconnait très tôt avoir toujours voulu faire du rock. Il déclare au directeur de l’école où il se fait renvoyer en guise de carrière envisagée qu’il veut faire du rock ! Et il faut croire qu’il a bien réussi au-delà de toutes ses espérances. Daron « Vartan » Malakian (de son vrai nom) voue très tôt une passion pour la batterie. Mais l’achat de l’instrument revenant trop cher pour lui à l’époque, il est contraint d’abandonner l’idée d’en jouer pleinement. Jusqu’à ce que ses parents lui offrent plus tard une guitare électrique. Ce qui a fait de lui le musicien qu’il est. Mais qu’on ne s’y trompe pas. Il pratique également d’autres instruments comme la basse, le clavier, la batterie (quand même) et même de ses cordes vocales.

Daron Malakian et SOAD

Vers 1994, avec Serj Tankian, il monte un groupe que l’on qualifierait de pré-System Of A Down, du nom de Soil. A ce moment-là, Daron Malakian est déjà guitariste/chanteur/compositeur du band. Shavo Odadjian est d'abord engagé à titre de manager, mais il devient le guitariste rythmique de ce groupe. Pour le reste, il y avait Dave Hakopyan à la basse et Domingo Loranio à la batterie. Dave et Domingo quittent le navire Soil en cours de route par manque d’ambition. Du coup, Daron, Serj et Shavo fondent enfin System of a Down dont le nom est tiré d’un poème composé par Malakian : Victims of a Down. Ils enrôlent par la suite John Dolmayan au poste de batteur.

Avec la solide participation de Rick Rubin, Daron Malakian coproduit ce nouveau groupe. Il compose une grande partie de la musique tout en assurant le rôle de second chanteur et de guitariste principal. En studio, il assure également certaines parties à la basse, notamment sur les titres "Mezmerize" et "Hypnotize".

Daron Malakian l’artiste solo

Le succès fulgurant de SOAD est incontestable. Mais après la sortie du double opus "Hypnotize" et "Mezmerize" en 2005, le groupe fait une pause. Profitant de cette fenêtre, Malakian saisit l’occasion pour tisser les fils d’une carrière en solo. Il crée alors Scars on Broadway, ce groupe qui se décale du quatuor de SOAD avec une toute autre configuration. Il se constitue notamment de deux guitares dont Daron Malakian lui-même et de Franky Perez  en second. La batterie est toujours assurée par John Dolmayan. A la basse, on retrouve Dominic Cifarelli. Et la formation est complétée d’une percussion ainsi que d’un synthé pilotés en même temps par Danny Shamoun.

Outre le fait de jouer de sa musique, Malakian est également producteur. Il produit notamment deux groupes issus du label Serjical Strike de Serj Tankian nommés The Ambulance et Bad Acid Trip. Et très récemment, il est à la tête du label EatUrMusic.

L'art de la guitare par Daron Malakian

A la guitare comme dans la vie au quotidien, Daron Malakian est réputé avoir un style plutôt agressif. On lui connait un jeu de riffs très énergique. Il détruit à coups de moulinette très heavy les classiques traditionnels arméniens qui sont les moules de leurs chansons. Particulièrement inclassable et ne rentrant dans aucune case, c’est ce qui fait la particularité des touches de Daron Malakian. Et par corrélation, celui de SOAD qui interprète pour la plupart des compo issues de ses griffes.

Il charge toutes ses mélodies d’une sonorité abondamment nuancée. Tout cela en allant d’un flot berçant très mélodique à une musicalité dotée d’une agressivité percutante. Et cerise sur le gâteau, le guitariste semble être aussi fou que sa musique. Il suffit pour ça de le regarder effectuer des vrilles et se tortiller dans tous les sens. Le tout affublé de cette mimique à la croisée d’un humoriste et d’un détraqué. On ne sait pas pour vous mais pour nous c'est tout simplement un génie!

Suivez Sounds-Finder vous montrer une partie du matériel de ce grand guitariste !

Les guitares de DARON MALAKIAN

Dans l’arsenal de guitare de Daron Malakian on recense une grande variété digne du génial guitariste qu’il est. Il ne se prive de rien en matière de gratte, en passant par les modèles à 12 cordes et les modèles plus classiques à 6 cordes. Il est surtout réputé pour avoir un matériel de scène très impressionnant avec ses customisations personnalisées à l’instar de son Ibanez Iceman IC400. Cette guitare est un modèle custom. On l’apercevait très souvent affublée des décorations à la peinture faites par Vartan Malakian, son père. Si les guitares baryton Ibanez étaient auparavant ses instruments favoris, il n’utilise plus désormais que des Gibson SG.

Dans la liste des Ibanez, il y a :

  • L’Ibanez Custom Shop 2663 Iceman : utilisée pour le spectacle de Scars on Broadway en mai 2010 et le « KROQ show with System» en 2014. Et depuis la tournée Wake Up The Souls, elle ne sert plus qu’en tant que « backup guitar ».
  • L’Ibanez ICX120 Iceman : que Malakian a fait faire sur mesure pour lui. Elle a été décorée en 2002 à la peinture par son père. Et ce fut, depuis, le modèle de base pour les modèles DMM1 de sa signature chez Ibanez.
  • L’Ibanez Iceman DMM1
  • LIbanez Iceman Ic300 : qui est probablement le premier modèle Iceman à avoir frôlé les mains de Malakian parmi tous les autres qu’il possède. On le voit notamment sur le concert de SOAD à Denver en l’an 2000 où elle apparaît customisée d’une peinture de son père, et que Daron utilise pour l’ensemble de sa setlist.
  • L’Ibanez Iceman Electric Guitar : utilisée lors de la tournée de ses premiers albums. A partir de 2005, il a changé pour des Gibson SG.
  • L’Ibanez RG 320 FM AM : aperçue lors d’un concert de SOAD en Allemagne.

Du coté des Gibson :

On le voit également avec d’autres marques de guitares telles que :

Les amplis de DARON MALAKIAN

En gros, il aime plutôt les amplis qui crachent et rugissent des sonorités lourdes dans un rendu bien proportionné. Voilà pourquoi Daron Malakian a porté son choix pour les équipements Marshall coté ampli :

Les effets de DARON MALAKIAN

C’est là que tout devient intéressant parce qu’on a droit à toute une panoplie d’effets :

Le son en vidéos de DARON MALAKIAN

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.